Accueil » Actualités, Communiqué, Environnement, Evénements, Presse, Publications, Sciences et techniques

Les commissaires enquêteurs se concertent à Cadarache

Une réunion exceptionnelle s’est tenue en juin au château de Cadarache! Près de 80 commissaires enquêteurs s’étaient en effet donnés rendez-vous… non pas pour alimenter la plus grosse enquête publique du siècle, mais pour participer à un forum d’échanges organisés par la CCEPA, la Compagnie régionale des commissaires enquêteurs Provence Alpes*. Partages et débats étaient au programme d’une journée ouverte par Brigitte Chalopin, présidente de la Compagnie nationale qui a d’abord tenu à insister sur « le dynamisme et la cohésion de la CCEPA et de son président, François Coletti ». Ce dernier avait en effet souhaité, dès son arrivé à la tête de la Compagnie il y a un peu plus d’un an, que le CCEPA soit « un lieu de rencontres, d’expressions et d’échanges entre ses adhérents afin de répondre notamment aux besoins de formation et d’information des commissaires enquêteurs ».
Le commissaire enquêteur joue un rôle fondamental dans l’application du principe de transparence, mais également dans la participation du public. Par l’avis qu’il émet lors de l’enquête, il constitue donc un relais entre les citoyens et le pouvoir. « Indépendant par son mode de recrutement et de désignation, impartial par conviction et déontologie, compétent par l’expérience acquise et le suivi d’une formation continue et contrôlée, garant de la participation du public, le commissaire enquêteur est devenu l’animateur incontournable de l’enquête publique à la française, fruit d’une évolution multi-séculaire, constituant une indéniable avancée démocratique… mais toujours perfectible », détaillait d’ailleurs Brigitte Chalopin avant de préciser la nécessité de « toujours mieux répondre aux aspirations d’un public de plus en plus désireux de participer au processus décisionnel, et soucieux de sa qualité de vie et et de son environnement ».
A ce titre, François Coletti a tenu à souligner la nécessaire indépendance des commissaires enquêteurs qui, depuis 2011, signent une déclaration sur l’honneur afin de s’engager à ne jamais avoir d’intérêt personnel. « Les commissaires enquêteurs ne donnent pas toujours d’avis favorables: on est à la botte de personne! Mais cela ne nous empêche pas d’avoir de bonnes relations avec tout le monde et avec toutes les parties prenantes ». A ce titre, le président régional a d’ailleurs officiellement remercié le CEA Cadarache pour la qualité de son accueil mais également pour « l’importance que le centre accorde à notre rôle et à nos missions ».
A noter enfin que Guy Brunel était également présent et représentait la direction du centre. « Nous sommes fiers de ce que nous faisons, nous sommes fiers de notre centre et nous sommes donc fiers de pouvoir le montrer à des gens aussi importants que vous », a déclaré le directeur de l’UCAP (Unité de communication et des affaires publiques). « Vous êtes en effet un maillon essentiel du lien entre le centre et les populations avec une particularité indispensable, et primordiale à nos yeux: l’objectivité. Et ce lien est primordial quand il s’agit de modifier certaines de nos installations afin d’inscrire le centre de Cadarache dans l’avenir ».

* La Compagnie régionale Provence Alpes (CCEPA) regroupe des commissaires enquêteurs des départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes et des Bouches-du-Rhône, sous la juridiction du tribunal administratif de Marseille. Elle est présidée par François Coletti et compte 200 adhérents (sur 265 commissaires enquêteurs inscrits sur les listes d’aptitude dans ces trois départements).