Accueil » Actualités, Communiqué, Evénements, Presse, Sciences et techniques

« Le CEA Cadarache est un acteur sur lequel vous pouvez compter »

Pourquoi est-ce toujours aussi important, pour le CEA Cadarache, d’aller à la rencontre des acteurs locaux ?
 » Nous avons toujours trouvé un grand intérêt à tisser des contacts étroits avec les élus locaux, les représentants des services de l’Etat et des collectivités territoriales, les acteurs académiques, ainsi que les industriels et les forces économiques. Et nous avons la ferme volonté de continuer sur cette logique. L’objectif est en effet de développer l’économie, donc les emplois, avec les industriels. Développer également notre expertise scientifique, en travaillant en synergie avec les acteurs académiques. Enfin, faire connaître nos activités et notre impact, qui est négligeable, sur l’environnement, par des relations étroites avec les maires des communes environnantes, les Autorités de Sûreté, les services de l’Etat, et la Commission Locale d’Information. Je tiens également à souligner que le centre a encore accueilli, en 2017, malgré certaines restrictions bien compréhensibles, plus de 8000 visiteurs, dont un tiers de scolaires « .
Autre sujets majeurs : les avancées des projets internes liés au cœur de métier du CEA…
 » Oui, et même si ses sujets sont très nombreux, on peut souligner la fin des essais de commission du réacteur Cabri. Le programme CIP (Cabri International Program), piloté par l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) va pouvoir débuter en avril prochain. Il permettra de tester les éléments de combustibles du parc actuel, en situation accidentelle. L’objectif final étant d’améliorer encore la sûreté des réacteurs.  »
Le grand public entend régulièrement parler des projets RJH et ITER … où en est-on ?
 » La construction du réacteur de recherche Jules Horowitz (RJH) avance bien : l’événement majeur en 2017 a été le coulage du dernier béton de génie civil marquant la fin de la construction de l’unité nucléaire. L’implication des partenaires et des équipes de la Direction de l’Energie Nucléaire (DEN) de Cadarache a permis le respect des délais et la réalisation d’un ouvrage de qualité sans aucun constat de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Concernant la fusion, je tiens à souligner les avancées du projet WEST, qui vise à développer, au sein du CEA, un divertor en tungstène pour le tokamak ITER. Ce projet international a vu la réalisation, en fin d’année, d’un champ magnétique permettant d’amener une densité de puissance du plasma représentative des flux qui seront générés dans ITER.  »
Autant de projets qui confortent le rôle clef du centre de Cadarache au sein du CEA…
 » Le CEA, par ses missions au service de l’Etat, avec une contribution forte à la transition énergétique, est toujours au cœur des enjeux stratégiques nationaux et participe au développement des filières industrielles nationales. Nous avons la chance à Cadarache d’être en première ligne sur ces objectifs. Toutes ces activités au profit de l’énergie sont porteuses de création de richesse, en particulier en région et dans l’environnement de Cadarache. «