Accueil » Actualités, Communiqué, Environnement, Evénements, Presse, Publications, Sciences et techniques

Le CEA Cadarache accueille 15 futurs journalistes

30 minutes. C’est le temps qu’il a fallu à 15 étudiants de première année du magistère JCO pour passer de la froideur feutrée du Cours Gambetta, à Aix, aux étendues enneigées de la forêt domaniale de Cadarache. 30 minutes pour échanger provisoirement l’habit d’étudiant contre celui de reporter… Jeudi 12 février, le CEA Cadarache a en effet rempli l’une des ses missions historique: la formation. A un détail près cependant puisque ce sont de futurs journalistes qui sont venus faire leurs armes dans le cadre de l’opération « Scientifique, toi aussi ». Un événement qui réunit tous les ans une centaine de lycéens régionaux afin de leur faire découvrir les métiers du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives.
Fission, énergie solaire, RJH, entreposage des déchets… Des termes parfois abscons que les futurs journalistes ont dû digérer le temps d’une rapide visite du centre en bus, avant un premier arrêt. 15 minutes pour découvrir et comprendre le réacteur Tore Supra, désormais dédié à tester des éléments du futur réacteur ITER. Pas le temps de souffler: le bus prend cette fois la direction de l’amphithéâtre qui accueille les lycéens venus de Gap et Salon. Interviews, portraits, ambiance… les choix s’affinent et les blocs-notes se remplissent. La thématique de la journée: « Femmes et la science » constitue un bon point de départ. Mais les consignes ont été très claires: dans le cadre du cours d’écriture journalistique, c’est un papier d’angle qui est attendu.
Lycéens, magistériens et chercheurs font progressivement connaissance et les rôles s’inversent parfois. En bons communicants, certains n’hésitent pas à porter haut les couleurs de leur formation en détaillant son contenu avant, déjà, de reprendre la direction de Forbin. Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives s’éloigne et le plus dur reste à faire… Faire le tri dans cette foule d’informations pour rendre son article dans les temps. Et, surtout, patienter jusqu’au prochain reportage.
Vous retrouverez prochainement sur notre site les articles rédigés par les étudiants à la suite de cette visite.