Accueil » Actualités, Communiqué, Evénements, Presse, Publications

Fête de la musique: Cadarache toujours sur le devant de la scène

Des groupes de rock qui s’installent devant le restaurant principal et qui, le temps d’un déjeuner, vont faire chanter et danser plusieurs centaines de salariés… A Cadarache, depuis des années, la fête de la musique, c’est une institution. L’occasion de partager un bon moment et, surtout, de laisser apparaitre une passion derrière un métier. Et c’est précisément dans cette optique que l’édition 2013 a été mise en place et co-organisée par l’UCAP (Unité de communication et des affaires publiques) et trois associations du centre: l’ACC (association culturelle de Cadarache), l’AS CEA (association sportive) et Musicad (l’association musicale). Avec trois lieux différents et une multitude de musiciens et chanteurs, c’est la diversité culturelle du centre qui a ainsi été mise en avant. A l’image d’Akkancha, jeune thésarde indienne du Département des études de réacteurs qui s’est spontanément proposée pour effectuer une démonstration de danse moderne indienne!
Devant le restaurant principal on retrouvait donc les habitués du rock avec tout de même une nouveauté puisque le lieu était également organisé comme une scène ouverte afin que chacun puisse se lancer et partager quelques notes. La salle polyvalente (151) du centre accueillait aussi des groupes de rock dans un espace partagé par les sonorités, et les danses, latinos… sans oublier un partie dédiée au karaoké, symbole de cette volonté de faire participer le plus de monde possible. Enfin, l’espace communication (1220) a pu faire la démonstration de ses qualités acoustiques puisque, outre la danse indienne et une démonstration d’accordéon diatonique, il a permis à la musique lyrique d’entrer dans la fête. Des extraits de Mozart, Haydn, Verdi et Schubert parfaitement interprétés par Béatrice Mastroianni (soprano de la cellule juridique) et Dominique Denis (baryton et adjoint au chef de l’UCAP), accompagnés par Magali Guarino au piano.
«Le plus intéressant c’est réellement cette diversité culturelle puisqu’on parvient avec la musique à toujours changer de pays, de styles ou d’époques», détaillait Dominique Denis. «Et puis c’est aussi l’occasion de mettre en avant l’humain. On casse la traditionnelle étiquette du chercheur qui ne sort jamais de son labo. Il y a à Cadarache des gens passionnés qui font des tas de choses à l’extérieur. Et la fête de la musique est l’occasion de partager cette passion». Une volonté de partage désormais incontournable à Cadarache, comme le rappelait finalement Maurice Mazière: «Ce genre de manifestations est fait par des gens passionnés et motivés. Et il y en a beaucoup à Cadarache, comme on peut le voir chaque année en septembre à l’occasion du forum des associations. C’est d’ailleurs le centre le plus dynamique en France au niveau associatif»