Accueil » Actualités, Communiqué, Environnement, Evénements, Presse, Publications, Sciences et techniques

De Manosque à Cadarache: la science leur tend les bras

On ne peut sans doute pas forcer le goût des gens. En revanche, l’argumentation et la démonstration donnent parfois envie de goûter. Les scientifiques appellent ça l’expérimentation. Forts de ce principe, ils n’hésitent jamais à aller à la rencontre des plus jeunes pour discuter et échanger. Et, parfois, donner envie de goûter… Cette ligne de conduite constitue le principe même de l’opération « Scientifique toi aussi »: chaque année, elle permet à des lycéens de dépasser les préjugés et les apparences pour toucher du doigt le quotidien des scientifiques des centres de recherche du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives.
Jeudi 23 janvier, ce sont 90 jeunes manosquins qui ont pu l’expérimenter. Tous suivent une filière scientifique au lycée Esclangon, au lycée des Iscles ou à l’Ecole Internationale. Des études parfois éloignées de la réalité, au point que l’abstraction et la théorie finissent par rebuter. Sauf, quand, une fois par an, on a le droit de franchir l’enceinte du CEA Cadarache… Quelques heures suffisent alors pour passer de la théorie à la pratique, de l’abstraction d’une équation à la concrétisation d’expériences quotidiennes. Au fil des échanges, des ateliers et des visites, le savoir redevient savoir-faire avec, en prime, de nombreuses applications en lien direct avec notre quotidien: de la télémanipulation aux contrôles radiologiques en passant par les études environnementales, l’énergie solaire ou les biocarburants. Les préjugés tombent et la prétendue centrale de Cadarache disparait: elle laisse enfin place aux métiers des ses hommes et de ses femmes qui, avant d’être chercheur, ingénieur ou laborantin, ont eux aussi été des lycéens. Tous n’avaient pas forcément le goût des sciences. Mais chacun d’entre eux a, un jour, décidé de goûter.
Au grand jeu de l’expérimentation et du partage, le CEA a plus d’une corde a son arc. Parce qu’un directeur de la communication n’hésite pas à parler de la vie des sangliers à l’intérieur des clôtures pendant qu’une partie de son équipe dresse le bilan de la fête de la science, juste avant d’assister au « Petit monde de Marie Curie ». Cette pièce de théâtre dresse le portrait atypique, surprenant et néanmoins fidèle de l’une des premières femmes à avoir obtenu la reconnaissance du monde scientifique. Elle raconte une femme avant de décrire une scientifique et, finalement, propose un regard original sur la science en croisant les approches culturelles. Le succès rencontré lors de la fête de la science, organisée par le CEA Cadarache en partenariat avec la Ville de Manosque, s’est donc renouvelé durant l’opération « Scientifique toi aussi ». Aussi surprenante qu’agréable, la concentration des lycéens durant les 50 minutes de représentation constitue sans doute la première des réussites. Même si, pour qu’il soit exhaustif, le succès passe aussi par ce court débat sur la découverte de la radioactivité… Car, une fois contextualisée, la science cesse d’effaroucher. Chaque lycéen peut alors repartir avec la tentation de devenir scientifique lui aussi.