Accueil » Actualités, Environnement, Evénements, Presse, Publications, Sciences et techniques

CEA Cadarache: « Un acteur sur lequel vous pouvez compter »

Après avoir rappelé que l’année 2015 a été marquée par plusieurs actes terroristes sur le sol français, le directeur du CEA Cadarache est immédiatement entré dans le vif du sujet: « la gestion de la sécurité des sites sensibles, dont le CEA fait partie, va s’en trouver durablement affecté ». Christian Bonnet en a profité pour « souligner la réactivité des services de sécurité internes et externes, et remercier les riverains du centre pour leur compréhension concernant les embarras de circulation… »
Contrairement aux idées reçues, le centre est donc très ouvert vers l’extérieur?
« Nous trouvons effectivement un grand intérêt à tisser des contacts étroits avec les élus locaux, les représentants des services de l’Etat et des collectivités territoriales, les acteurs académiques ainsi que les industriels et les forces économiques. Le CEA est un acteur sur lequel vous pouvez compter en région ».
Comment se traduit cette collaboration?
« Par du développement économique et, donc, des emplois en lien avec les industriels qui travaillent avec nous, et ceux qui souhaitent industrialiser les technologies développées par le CEA. Mais également par un travail en synergie avec les acteurs académiques: je remercie en particulier Aix-Marseille Université et le CNRS, mais aussi les écoles d’ingénieurs et les autres organismes de recherche. »
Cette ouverture passe également par l’accueil de visiteurs ou l’organisation de manifestations hors de vos murs…
« Le centre a encore accueilli cette année, malgré des restrictions bien compréhensibles, plus de 10 000 visiteurs, dont environ un tiers de scolaires. Nous avons aussi organisé la fête de la science à Sainte-Tulle, une opération qui a été un vrai succès auprès des jeunes. Ces actions pédagogiques sont très importantes à mes yeux: d’abord pour réconcilier les jeunes avec les études scientifiques, ensuite pour assurer un minimum d’information pédagogique sur la thématique de l’énergie et des disciplines associées. »
Cette réconciliation passe également par la sûreté et la sécurité: quel est le bilan de l’année écoulée?
« Nos résultats sont bons, même s’ils sont toujours perfectibles. A la suite des remarques de l’ASN, nous allons remettre à jour notre stratégie d’assainissement et démantèlement, en tenant compte de la hiérarchisation des enjeux de sûreté, et des moyens disponibles.
« L’année 2015 a également été marquée par deux exercices nationaux, un PPI (plan particulier d’intervention) en juin et un exercice sécurité en novembre. Je souhaite souligner l’engagement exemplaire des équipes de crise du centre et celles engagées par les pouvoirs publics (SDIS, Gendarmerie, RAID…) sur ces deux opérations. D’une manière plus générale, je tiens à redire que la sûreté et la sécurité seront toujours nos premières priorités. »
Autre priorité, imposée par la loi, la transparence…
« L’objectif est de travailler en toute transparence sur la connaissance de nos risques, mais également sur l’impact que nous pouvons avoir sur l’environnement. Cela se traduit par des relations étroites avec les maires de la zone PPI, les autorités de sûreté et les services de l’Etat, qui nous apportent leur concours en cas de crise. Sans oublier la CLI (Commission locale d’information) qui réalise l’animation des relations entre élus, associations et exploitants. »
Transparence également au niveau des différents programmes de recherche…
« La pluralité des thématiques d’excellence de Cadarache dans le domaine de l’énergie est très importante: elle nous met naturellement en visibilité internationale sur de nombreux sujets relatifs à l’énergie de fission et de fusion et, j’espère, demain, sur les enjeux liés aux énergies renouvelables (lire le détail ci-dessous). »