Accueil » Actualités, Communiqué, Environnement, Evénements, Presse, Publications, Sciences et techniques

CanalSol ou le mariage du soleil et de l’eau

Fabriquer de l’électricité à partir de l’eau des canaux grâce à l’énergie hydraulique, c’est désormais une évidence. Au point que l’ensemble des installations exploitées par EDF entre le barrage de Serre-Ponçon et le Rhône peut fournir 2000 MW d’électricité en cas de besoin. En revanche, recouvrir l’eau de panneaux photovoltaïques afin de s’en servir pour refroidir les cellules pour améliorer leur rendement, c’est en revanche du jamais vu. Et c’est précisément pour développer cette innovation que la Société du Canal de Provence (SCP) s’est associée au CEA.
Un partenariat de R&D (signé le 12 juin) afin de tester CanalSol, prototype de centrale solaire installée au dessus d’un canal. Le premier défi, purement technique, consiste à démontrer la faisabilité, sans nuire à la vocation première de l’eau: la consommation. Mais le second défi, économique, conditionnera la viabilité du projet; l’objectif étant de parvenir à mettre sur pied une installation rentable. Sachant que le rendement des panneaux et l’évolution à la baisse des tarifs de rachat de l’électricité par EDF complique la chose, comme le soulignait Jean Therme, directeur de la recherche technologique, délégué aux énergies renouvelables auprès de l’administrateur général Bernard Bigot. «Le plus compliqué est de parvenir à gagner le moindre centime d’euro sur chaque kilowatt heure produit afin que CanalSol soit rentable, indépendamment de l’évolution des tarifs de rachat».
Un million d’euros a été investi dans ce prototype qui est actuellement en cours de construction, à Rians, dans le Var. La SCP finance 600 k€, le CEA et la Région Paca se partageant à parts égales le reste de l’investissement. Après 6 mois de travaux, la centrale produira ses premiers kWh en fin d’année. Douze mois seront ensuite consacrés à sa mise au point et à la recherche de partenaires industriels. L’objectif affiché par la SCP étant de couvrir plusieurs kilomètres de son propre canal, mais également de commercialiser CanalSol. Un procédé qui se sert d’un patrimoine foncier disponible en lui ajoutant une nouvelle fonction et, donc, une valeur supplémentaire.