Accueil » Actualités, Environnement, Presse, Publications, Sciences et techniques

Bilan et perspectives avec Christian Bonnet: « Sûreté et sécurité sont nos priorités ! »

Bilan, analyses, projets… les cérémonies des voeux permettent toujours de prendre le pouls d’un organisme. Le CEA Cadarache n’a pas pas échappé à la règle avec le discours fortement marqué de son directeur qui, dès les premières phrases, a rappelé que « la sûreté et la sécurité seront toujours une priorité et le gage de la qualité de notre fonctionnement ». Et pour ne pas rester au stade des bonnes intentions, Christian Bonnet a détaillé nombre de « faits marquants » en matière de sûreté, à commencer par la suspension de la mise en demeure de l’ASN dans le cadre du démantèlement de l’atelier d’uranium enrichi (ATUe). Même constat concernant le démarrage de l’installation Agate en mai 2014 qui permet au Centre « d’avoir un parc d’installations remis au goût du jour ». Enfin, le début de construction du nouveau centre de secours, avec l’achèvement du terrassement en décembre dernier, participe à cette ligne de conduite.
Ces efforts permettent d’ailleurs des « résultats corrects, même s’ils sont encore perfectibles »: le nombre d’événements déclarés reste stable et, comme en 2013, la plupart ont été classés au niveau 0. 57 inspections de sûreté et 75 inspections de matières nucléaires ont été réalisées par l’ASN en 2014: « après un an et demi passé sur le centre, j’ai pu constater que nos relations avec l’Autorité de sûreté se déroulent dans un excellent état d’esprit. Même si nous pouvons avoir des divergences sur certains sujets, ce qui n’est pas anormal entre un exploitant et son autorité de contrôle » a d’ailleurs analysé Christian Bonnet, avant de
mettre l’accent sur les « contacts étroits » entretenus avec les élus locaux, les représentants des services de l’Etat et des collectivités territoriales, les acteurs académiques et les industriels. « Nous avons comme objectif de limiter nos impacts externes et la ferme volonté de travailler en harmonie avec notre environnement. Nous aurons l’occasion de nous entraîner en 2015 lors d’un exercice PPI (plan particulier d’intervention) national planifié en juin ».
En attendant cette simulation grandeur nature pilotée par le Préfet, le CEA Cadarache continue d’oeuvrer dans de nombreux domaines de recherche. Pour l’énergie de fission, « nous travaillons à la fois en support aux industriels pour assurer les performances et la sûreté des réacteurs de 2e et 3e génération; mais également au profit de l’Etat pour le développement des réacteurs de 4e génération ». Concernant la fusion,
Christian Bonnet a tenu à féliciter les équipes de l’Institut de Recherche sur la Fusion Magnétique qui travaillent actuellement sur le projet WEST, dont l’objectif est de tester le divertor d’ITER dans l’installation Tore Supra. Coup de chapeau également aux « équipes de l’Agence ITER France et aux services de l’Etat dont l’engagement permet d’assurer le transfert des composants lourds d’ITER grâce à l’itinéraire mis en place entre Berre et Cadarache ».