Accueil » Actualités, Communiqué, Environnement, Evénements, Presse, Publications, Sciences et techniques

« Les filles sont souvent plus douées pour les matières scientifiques »

À la veille de la journée nationale « Scientifique, toi aussi », Stéphane Camérola, professeur de physique - chimie au Lycée Raynouard de Brignoles (Var) a accepté de répondre à nos questions. L’occasion d’en savoir plus sur les partenariats noués avec des organismes scientifiques ou sur la place des femmes dans le milieu scientifique ; sans oublier le programme national « Cordées de la Réussite », dont 6 de ses élèves sont issus… « L’objectif est de faciliter l’accès aux études supérieures en mettant en relation différents établissements : des collèges avec des lycées, et des lycées avec l’Université. Il s’adresse exclusivement à des étudiants boursiers ayant des résultats scolaires corrects ».
La journée « Scientifique, toi aussi » s’inscrit donc dans la continuité de cette opération ?
Exactement ! Les 6 élèves que je vais emmener au CEA Cadarache vont pouvoir se frotter plus sérieusement à ce qui les attend plus tard. D’autant que, comme pour les « Cordées », l’objectif est de promouvoir l’accès aux métiers scientifiques, surtout pour les filles… Je trouve que le thème de la journée est bien choisi et, pour ma part, je dois dire que ce sont généralement les filles qui réussissent le mieux dans mes classes. Malgré cela, les professions sont encore très largement masculinisées. C’est donc à nous, enseignants, et aux acteurs du monde scientifique de faire bouger les choses. Et ce genre d’action y contribue.
Comment avez-vous préparé ce déplacement ?
Sur cette journée, mes élèves et moi-même nous sommes rajoutés à la dernière minute ; donc la préparation a été un peu limitée. Mais en règle générale, nous étudions les sites que nous allons visiter. Nous préparons normalement les visites. De plus, nous sommes régulièrement en relation avec le CEA qui peut nous transmettre des fiches d’informations sur des sujets précis. Par ailleurs, j’ai vu évoluer le CEA qui développe de plus en plus la partie énergies alternatives, et cela intéresse beaucoup les élèves.
Quels sont les retours en règle générale ?
Les élèves sont très souvent emballés par ces sorties. Déjà, cela leur permet de découvrir des installations qu’ils n’ont pas ou peu l’occasion de voir. Mais surtout, cela leur permet de mieux appréhender certains métiers et la réalité de ceux qui les exercent. Pour certains cela peut être une inspiration au moment de choisir leur orientation, pour d’autres une confirmation… Mais ils restent rarement insensibles à ce qui leur est proposé.
Organisez-vous d’autres sorties à caractère scientifique au cours de l’année scolaire ?
Pour la Fête de la science nous avons une sortie prévue sur le campus de La Garde (Université de Toulon), une visite au centre météorologique de la base militaire ALAT (Aviation Légère de l’Armée de Terre) du Cannet-des-Maures, mais aussi des visites dans des établissements du supérieur qui proposent des BTS en rapport avec des métiers scientifiques. Et tout cela, en plus des sorties scolaires effectuées par tous les élèves de l’établissement.